21 av du maine 75015 Paris

tél : +33 (0) 1 42 22 05 68

immanence.art@club-internet.fr

PROGRAMMATION 2010


Projection de deux documentaires de Eric Darmon et Franck Mallet

Looking Glass & Steve Reich, Phase to Face


Les vendredi 12 et 19 février à 19h

En présence des réalisateurs.


Looking Glass


Un documentaire d'Éric Darmon et Franck Mallet, réalisé

par Éric Darmon, 2004 – 60'-


Une coproduction Mémoire Magnétique productions –

Arte France, avec le soutien du CNC, de la Sacem,

de la Procirep et de la Société des producteurs Angoa.








Du musicien controversé au succès international, portrait intimiste du compositeur américain Philip Glass,

pionnier de la musique minimaliste , qui s’est fait connaître à travers ses opéras Einstein on the Beach, La Belle et la

Bête et ses musiques de films : Kundun de Martin Scorsese, ou le récent The Hours de Stephen Daldry.

Au début de l’année 2003, les auteurs ont suivi le quotidien de Philip Glass, de la rumeur de la cité à un concert au Metropolitan Museum, d’une galerie d’art au Barbican Center de Londres, des rues de Paris à la Belle et la Bête,

à la Cité de la musique.Infatigable, il compose au piano, corrige une partition, vérifie une bande son ou assiste aux répétitions de son dernier opéra.



Steve Reich, Phase to Face


Un documentaire d’Éric Darmon et Franck Mallet 2009 – 52’-


Une coproduction Mémoire Magnétique productions –

Arte France, avec le soutien du CNC, de la Sacem, de la Procirep et de la Société des producteurs Angoa.









Casquette de baseball vissée sur la tête, l’allure d’un éternel étudiant, Steve Reich est un homme serein et… pressé.

Son style, apparu dans le sillage des musiques « répétitives » des années 60, séduit aujourd’hui avec son sens unique du rythme et de la mélodie grisante, à la croisée de Bartók, Stravinsky et Debussy, mais aussi du jazz, des musiques traditionnelles et de la cantillation hébraïque.

De Tokyo à Rome, avec les Allemands de l’Ensemble Modern ou les Italiens d’Ars Ludi, du Coro Ha kol et du Quartetto Prometteo, ou encore du festival Automne en Normandie, avec les Américains de Theatre of Voices et du légendaire Steve Reich Ensemble, jusqu’au vélodrome de Manchester, où il assiste à la création de sa dernière partition — « 2 x 5 » — avec les New-Yorkais de Bang on Can, nous accompagnons l’un des musiciens majeurs d’aujourd’hui au-delà des frontières.


Katrin Jaquet photographie

Exposition du 9 avril au 15 mai

Vernissage le 8 avril à partir de 18h



Katrin Jaquet utilise la photographie sous sa forme traditionnelle en utilisant la technique de poses longues ou d’images projetées. Son travail se concentre autour des notions telles que le temps, la perception, la mémoire, l’identité et la communication. Elle est particulièrement sensible à l’articulation des aspects psychologiques et techniques de la photographie. Dans le cadre de cette exposition l’artiste présente la série intitulée « Lichtbildwesen » qui prend comme point de départ une illustration issue de la dioptrique de Descartes. Articulant sa recherche autour des questions de lumière, de perception, de lecture ou d’inspiration.

L’exposition sera composée d’un ensemble photographique de moyen format.

Katrin Jaquet a exposée au Kunstverein de Göttingen, à la galerie Olivier Ahlers, à Sox36 (Berlin), à la Brotfrabrik( Berlin).


Ulysse Belz “Aires cérébrales”

Vernissage le vendredi 11 juin de 17h à 21h

Exposition du 11 au 19 juin 2010

Introduction par : Mme. Joëlle Proust

Directrice de recherches à l'Institut Jean-Nicod/CNRS



Selon la revue allemande MEDIZIN+KUNST, Ulysse Belz est l'un des premiers artistes plasticiens à travailler sur les modifications dans la compréhension de nous-mêmes que les sciences cognitives annoncent. La rédefinition naturaliste du mental se dessine comme le défi central culturel du XXIe siècle. Les arts peuvent contribuer à attenuer l'impact de cette révolution anthropologique déjà en cours en préparant ce que le philosophe Thomas Metzinger appelle une Culture de la Conscience (Bewusstseinskultur).

Pour repondre artistiquement à ce défi Ulysse Belz préconise la peinture: "...je crois que c'est le medium qui a toujours dressé de façon la plus fiable l'état des lieux de la conscience humaine."


Né à Mainz / Allemagne en 1958, Ulysse Belz à fait des études à la Folkwangschule de Essen et à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Après des longs séjours à Athènes, Madrid, Riga et Frankfurt il vit actuellement à Paris. Oeuvres d'Ulysse Belz se trouvent dans plusieurs musées allemands, mais aussi à l' Akademie der Schönen Künst, Wien et à la Columbia University, New York. "Aires cérébrales" est sa première exposition à Paris.


www.ulysses-belz.de


Ulysses Belz

“Aires cérebrales“

june 11 to 19, 2010


Opening on Friday 11, 5 to 9 pm

Introduction by Joëlle Proust,

Member of CNRS, Director of research at the Institut Jean-Nicod, Paris


Following the german quarterly journal MEDIZIN+KUNST, Ulysses Belz is one of the first artists to focus directly on the modifications in our self-comprehension announced by cognitive science research. Naturalization of mind may be the central cultural challenge in 21st century. The arts can be helpful during this ongoing transformation, organizing and preparing what philosopher Thomas Metzinger calls „a new culture of conscience“. Ulysses Belz works in painting: “... this medium has always been dressing faithfully the human state of mind.“


www.ulysses-belz.de


Something Else Press etc…

L’édition d’artiste de Dick Higgins à aujourd’hui.


















































Golden Factory

Du 8 octobre au 13 novembre 2010

L'’exposition Golden factory inaugure la nuit blanche 2010 avec une

Ouverture en avant-première de l’exposition, le samedi 02 octobre, à partir de 14h.


avec :

Antonin Amy-Menichetti/Pierre Ardouvin/ Tiffany Bouet/ Louise Bourgeois/ Henri Chopin / John Cornu / Christophe Cuzin / Cécile Desvignes / Sophie Dubosc / Anthony Freestone/ Hervé Ic /Stéphane Lecomte /Laurent Mazuy/ Steven Parrino/ Raymond Pettibon/ Sebastien Pons/ Yves Robuschi/ Eleonore Saintagnan / George Tony Stoll / Cannelle Tanc/ Agnès Thurnauer / Goran Vejvoda / Frédéric Vincent / Andy Warhol.


Golden Factory est une exposition faisant écho à la Silver factory de Andy Warhol.

Pour cette exposition, les murs et plafonds d’Immanence seront recouverts de feuille d'’aluminium doré.

Les artistes participant à cette exposition ont été invités à répondre aux notions de lieu de passage, de paresse, de rencontres de projets, de rendez-vous, de fêtes comme pouvait l’être la Silver Factory d’Andy Warhol c’est-à-dire un lieu propice au surgissement d’idées, aux expériences et à la rêverie.

La factory de Warhol à été et est toujours un objet de fantasme pour certains, une légende pour d'autres ou encore une envie.








 

Dick Higgins

Vernissage le 09 septembre 2010 à partir de 18h30

Exposition du 10 au 25 septembre 2010

Something Else Press

Les Editions Something Else Press ont été fondées en 1964 par Dick Higgins. Ce fut la première maison d’édition aux Etats-Unis dévolue aux livres d’artistes.

La particularité de Something Else Press est d’avoir été fondé par un artiste et d’avoir éditer d’autres artistes. Dans l’histoire de l’édition indépendante Something Else Press fait figure de pionnier alternant éditions de grande qualité et impressions plus légère.

L’exposition Something Else Press à l’espace d’art Immanence, retrace à travers une présentation d’un panel de diverses publications Something Else Press, le travail d’éditeur effectué par l’artiste Dick Higgins.

Sont présentés des livres de Robert Filliou, Allan Kaprow, Dieter Rot, Dick Higgins, Al Hansen, George Brecht, Daniel Spoerri, Tomas Schmit, Benjamin Patterson, Philip Corner, Alison Knowles, Emmett Wiliams, Richard Meltzer, Ian Hamilton Finlay, Claes Oldenburg, Wolf Vostell, Jackson Mac Low.

L’ensemble des publications est issu du Centre de documentation Archive Station.

Une partie des livres de la série The Great Bear Pamphlet seront présentés et des reproductions seront consultables.

Autour de cette exposition, sera visible une vidéo où Dick Higgins explique la genèse de certains de ses livres.

L’exposition présentera aussi un choix de livres des éditions Un certain sens, des éditions Jannink, de la bibliothèque fantastique et Unpublished Editions.